Edito du président

Depuis la création des Restos par Coluche en 1985, tous les bénévoles des Restaurants du Cœur luttent contre la pauvreté et l’exclusion sous toutes ses formes. L’aide alimentaire proposée est la première étape d’une démarche globale qui permet d’établir un contact essentiel pour accompagner les personnes accueillies sur le chemin d’une insertion durable.


Cette année, pour remplir ces missions et développer d’autres centres d’activités qui permettent de répondre aux besoins des plus démunis, nous avons comme projet la création d’un nouveau centre de distribution, d’un nouveau Restos Bébés du Coeur, d’un nouveau vestiaire, et d’un nouveau camion Porte de La Chapelle.

Nous voulons également renforcer notre action anti-gaspillage en développant la ramasse que ce soit auprès de la grande distribution ou auprès de la restauration collective publique ou privée.

Ensemble, relevons de nouveaux défis tout en restant fidèles aux valeurs impulsées par Coluche dès l’origine : gratuité de l’aide, accueil inconditionnel, aide apportée sans jugement dans le respect de la personne accueillie et de son parcours, indépendance totale vis-à-vis du politique et du religieux. Les Restos du Cœur agissent « sans idéologie, discours ou baratin » en faveur de la cohésion sociale. La crise est présente pour beaucoup, mais elle est plus terrible pour certains. C’est dans cet esprit solidaire que les Restos se mobilisent pour renforcer ses actions et développer les nouveaux projets.

Nous avons besoin que de nombreuses personnes nous rejoignent comme bénévoles pour nous aider à accueillir et accompagner les plus fragiles.

Antoine Bour, Président bénévole départemental